L’abdication, source de renouveau

Photo of author

"Je sais qui je suis quand je me sens à ma place dans ce que je fais."

J’ai surpris un certain nombre de personnes en publiant l’année dernière un article intitulé j’abdique.

Quelques-uns ont même cru déceler dans mes mots la fin d’HUNKAAR.
Non, que nenni. Je n’exprimais que mon désir de clore mon entreprise, la SASU, qui exigeait un chiffre d’affaires trop élevé pour espérer la maintenir à flot. Mon activité post-Covid n’est plus ce qu’elle était. Et à long terme, face aux difficultés, même un travail de rêve reste un travail.

J’ai reçu aujourd’hui dans ma boîte mail le Kbis de liquidation scellant la fermeture de la SASU.

Enfin. Je vais pouvoir respirer.

Ce que cela implique, c’est que je vais pouvoir me consacrer à HUNKAAR avec un tout nouvel état d’esprit : raconter mon histoire. Et transmettre ainsi mes outils en partageant avec mon coeur, libre, toutes mes transformations.

Recevez mes dernières publications par mail

Pas de spams, pas de publicité. Juste mes explorations et un peu de mon histoire.

Laisser un commentaire